Cette année, je change de job…

Quelles sont les raisons à l’origine de cette décision ?
Réponse A : Cela fait déjà 18 mois, vous restez rarement plus de 2 ans dans un même poste
Réponse B : Vous voulez du sens et vous n’en trouvez plus depuis longtemps
Réponse C : Vous souhaitez faire un jump de salaire
Réponse D : La réponse D 😉

Évoluer en interne, changer d’entreprise, effectuer une reconversion totale, quelles que soient vos bonnes raisons pour bouger en 2018, prenez quelques minutes pour aller regarder quelle est votre vision du travail quitte à aller la challenger ensuite. Je m’explique.

QUAND JE SERAI GRAND, JE SERAI….

Nous avons tous une conception du travail qui lui est propre et évolutive dans le temps. Ces représentations se sont construites au fil des années et des expériences professionnelles mais elle sont aussi beaucoup influencées par notre propre famille.

Enfant, vous avez certainement complété cette phrase avec des idées attendues (le fameux duo maîtresse/pompier) ou plus farfelues (dormireur de tente, videuse de truites… ) etc.
A ce moment de notre existence, le concept du métier est encore très abstrait. Alors que très vite, dès la fin du collège, cette question n’est plus aussi anodine et votre réponse encore moins. On vous attend déjà au tournant sur votre orientation.
J’ai déjà évoqué dans un précédent post cette interrogation lancinante du « pour quel métier suis-je fait ? » qui m’a longtemps taraudé. (http://become-coaching.fr/blog/etre-a-sa-juste-place-professionnelle)
Ce que je souhaite explorer avec vous aujourd’hui est votre manière de concevoir le travail et votre manière d’exercer un emploi.

Je serai salariée. Je ne veux pas être à mon compte comme l’étaient mes parents

Parmi mes récentes séances de coaching, j’ai rencontré une personne qui a fait le choix de ne pas être indépendante comme ses parents. Ces derniers avaient énormément travaillé et se retrouvaient pourtant en difficulté financière au moment de leur retraite.
Ce dont elle n’avait pas conscience en revanche, c’est qu’elle avait intégré que travail rimait avec implication et engagement sans limites. Bien qu’ayant fait le choix d’être salariée et pas entrepreneure, elle n’avait donc pas totalement pris le contrepied.

Il me semble donc intéressant d’aller regarder et interroger ce que nous avons projeté par rapport à la manière dont nos parents exerçaient leur métier :

  • Étaient-ils épanouis et valorisaient-ils l’intérêt de leur métier ?
  • Était-ce un travail pénible mais rémunérateur ?
  • Était-ce un travail pénible et sans sécurité financière ?
  • Était-ce un travail alimentaire permettant juste d’avoir un certain niveau de vie ?
  • S’investissaient ils corps et âme ?
  • Appréciaient-ils d’avoir un équilibre avec leur vie de famille ?
  • Le contenu de leur job devait il être compliqué/intellectuel/manuel/ diversifié pour leur plaire ?
  • Étaient-ils leur propre patron ? Si oui, comment le vivaient ils ?
  • Salariés, comment vivaient ils leur relation à la hiérarchie et à l’entreprise dans son ensemble ?
  • Existaient-ils des différences genrées dans leur manière d’appréhender le travail ?

Vous pouvez ensuite aller regarder ce que vous avez intégré comme devant être les composantes « naturelles » d’un travail.
La manière dont vous travaillez aujourd’hui est-elle dans la continuité de la vision parentale ou plutôt, en opposition ?
Quel est votre rapport à la difficulté, à la ténacité, à l’équilibre avec la vie privée, au sens, au niveau de rémunération, au prestige,… ?

A cela vient également s’ajouter ce que vos parents ont projeté sur vous comme orientation possible, comme facilité ou non avec les études, comme rôle au sein de votre fratrie, comme type de métier en fonction de votre genre, comme réparation de ce qu’eux mêmes estiment avoir raté etc

Nous entrons dans la vie active avec un bagage éducatif des études que nous avons choisies.
Pour autant, il me semble fondamental d’avoir aussi conscience de notre bagage familial vis à vis des représentations du travail.
Nos choix de métier et d’entreprise ne se font pas uniquement en fonction d’une reproduction ou d’une différence par rapport au secteur, au métier ou au type de contrat (salarié, fonctionnaire, entrepreneure, indépendant) de nos parents.

Ce qui joue pour chacun d’entre nous, dans sa satisfaction au sein de son métier, est pour moi, en partie lié aux SCHÉMAS DU TRAVAIL que nous avons validé depuis notre enfance sans parfois même nous en rendre compte.

            ***********************************************************

Et maintenant, quelle partie de l’héritage souhaitez-vous challenger ?

Que décidez-vous de vous approprier pour la suite ?

 

 

Pour retrouver Odeline, fan d’Hervé Villard et future videuse de truites 😉

 

 

Laisser un commentaire

Particuliers

BECOME vous permet de comprendre vos forces et savoir vous mettre en avant pour changer de poste avec succès.

Quelques réalisations Particuliers

INDIVIDUEL

  • Coaching d’évolution professionnelle d’un DRH (Tourisme)
  • Coaching de performance durable d’un Directeur marketing stratégique (Grande distribution)

BILAN COLLECTIF

  • Atelier « Valoriser ses compétences dans le cadre d’une reconversion » (Cadres MBA Luxe)

Entreprises

BECOME accompagne vos salariés à valoriser leur potentiel et à interagir efficacement au sein de votre organisation.

Quelques réalisations Entreprises

COACHING INDIVIDUEL

  • Prise de fonction d’un Directeur commercial Régional (Industrie pharmaceutique)
  • Leadership et d’accompagnement du changement d’un dirigeant (Education – Ecole d’Ingénieur)

ATELIERS

  • Innovation managériale : Créativité (Génie climatique)
  • Comment développer une performance durable ? (inter entreprises)