Quand le perfectionnisme nous freine : comment dépasser cette crainte de l’erreur ?

Lors de mes séances de coaching individuel, un des points récurrents les plus bloquants pour évoluer est de ne pas s’autoriser à faire des erreurs, d’oser se tromper.

Finalement, comment changer si l’on veut absolument tout maîtriser et faire les choses parfaitement ?

J’en ai déjà parlé sur ce blog. Cette fois-ci, j’ai voulu poser la question à Cécile, coach professionnelle en langues étrangères, dont les clients doivent nécessairement accepter la non maîtrise pour réussir à s’exprimer dans une autre langue.  Je souhaitais que Cécile nous partage son expérience et sa démarche pour pouvoir réussir à dépasser son perfectionnisme

Cécile, parmi les personnes que tu accompagnes, quels sont les blocages les plus fréquents qui les empêchent de s’exprimer ?

Lorsqu’il y a un frein à la prise de parole en langue étrangère, c’est essentiellement dû à : la peur de faire des erreurs et la peur du jugement d’autrui.

Les personnes qui prennent la parole facilement en langue étrangère, quel que soit leur niveau, sont celles qui ont intégré que leur message est plus important que la correction grammaticale et l’exactitude syntaxique.

A force de côtoyer différents milieux multilingues et multinationaux, j’ai constaté que les Français souffraient tout particulièrement de ce souci de l’exactitude.

A mon sens, il ne s’agit pas de ne pas vouloir mais de ne pas croire à son potentiel d’y arriver. La peur de l’erreur et du jugement sont étroitement liées. Ce phénomène observé lors du processus de maîtrise d’une langue étrangère a un nom : on parle d’anxiété langagière.

C’est pourquoi j’ai voulu orienter mon expertise de coach à la résolution du problème d’anxiété langagière : aider à prendre ou à reprendre du plaisir à pratiquer les langues étrangères que ce soit à titre personnel ou dans le cadre professionnel et sortir de cette croyance « je ne suis pas bon en langue, donc je ne peux pas le faire » 

Dans ton approche, comment t’y prends-tu pour réussir à dépasser ces freins ?

Pour dépasser les blocages personnels je travaille en accompagnement individuel. Chaque problématique et frein étant uniques, le processus de coaching personnalisé s’avère très efficace pour se libérer des blocages rapidement et définitivement. Je travaille dans la langue maternelle du client au sujet des difficultés rencontrées à s’exprimer dans la langue étrangère.   

Pour certaines personnes, c’est la dynamique de groupe en atelier qui va leur permettre de se challenger une fois sur le terrain.  Quand je travaille en équipe au travers des exercices d’improvisation théâtrale en langue étrangère, beaucoup de compétences sont exploitées : on sort du cadre scolaire ou du cadre professionnel. On apprend à se faire confiance, à faire confiance à ses connaissances, à ses capacités de réactivité, à ses capacités de négociation, à ses capacités d’endosser un autre statut, à sa capacité d’écoute de l’autre pour pouvoir mieux réagir.

En se concentrant sur les paroles de l’autre, on va pouvoir jouer le rôle qui nous est imparti et se concentrer sur le contenu et non plus sur ses craintes. On est de surcroît dans un travail de cohésion d’équipe, de prise de confiance en soi et de plaisir retrouvé à utiliser les langues étrangères.

Je propose également des ateliers de préparation mentale à la prise de parole. Ils ont lieu dans la langue maternelle de l’équipe de façon à ne pas être gênés par la barrière de la langue. On y utilise les outils de gestion mentale pour réguler son stress, réduire le trac, et planifier l’action de façon graduée et réalisable. Il s’agit ici de se forger à avoir un mental de gagnant quelque soit son niveau en langue. Certains aspects de l’atelier sont très proches de la préparation des sportifs de haut niveau.

Quels sont les résultats qu’obtiennent tes clients ?

Une fois les clients libérés de leurs blocages, ils font, dans leurs retours, la même remarque :  ils ont du plaisir à communiquer en langue étrangère et ils sont plus performants.

Certes, ils ne sont pas pour autant devenus bilingues du jour au lendemain. Mais ils éprouvent la satisfaction de faire passer le message et d’avoir osé, et le bonheur d’avoir pris confiance en leur prise de parole.

Ils ne procrastinent plus quand il s’agit de décrocher le téléphone avec un collaborateur ou un client. Certains vont en déplacement à l’étranger au lieu d’y envoyer une autre personne. Ils observent une meilleure gestion des situations épineuses.

J’ai un souvenir très vif d’un message post- coaching reçu plusieurs semaines après où l’on me dit : « Dans un mois c’est moi qui prépare l’animation en anglais d’une réunion avec 300 participants ! »  

Finalement, pourrais tu nous partager tes recommandations pour réussir à s’exprimer dans une langue ou plus largement dans un domaine que l’on ne maîtrise pas parfaitement ?

Certainement que l’une des manières les plus efficaces pour se sentir davantage à l’aise en langue étrangère, c’est de se souvenir, d’analyser, voire de ressentir votre réaction personnelle lorsque vous dialoguez avec des étrangers qui parlent dans votre langue.

Etes-vous dans le rejet de la conversation ou dans l’acceptation des conversations ?

Vous concentrez-vous uniquement sur les erreurs et cela vous donne envie de partir ? Ou bien est-ce le message essentiel qui vous intéresse ?

Êtes-vous bienveillant à l’égard de cette personne étrangère ?

Ensuite revoyez vos dialogues passés avec vos interlocuteurs étrangers et tous les éléments qui vous prouvent leur bienveillance quant à votre niveau actuel en langue étrangère. Que pouvez-vous demander à votre interlocuteur pour que vous vous sentiez davantage à l’aise ? Je pense que ces interrogations peuvent être appliquées à des domaines autres. Elles permettent de prendre du recul sur ses propres craintes.    

Enfin, utiliser la méthode des petits pas pour parvenir à son but et reconnaître chaque échelon gravi comme une réussite présente l’avantage de se mettre en action et d’accepter d’agir sans être parfait.   

Si cette interview vous a donné envie de contacter Cécile pour être plus à l’aise dans votre expression en public en langue étrangère, envoyez-lui un message à : cecile@odacil-coaching.com

Laisser un commentaire

Particuliers

BECOME vous permet de comprendre vos forces et savoir vous mettre en avant pour changer de poste avec succès.

Quelques réalisations Particuliers

INDIVIDUEL

  • Coaching d’évolution professionnelle d’un DRH (Tourisme)
  • Coaching de performance durable d’un Directeur marketing stratégique (Grande distribution)

BILAN COLLECTIF

  • Atelier « Valoriser ses compétences dans le cadre d’une reconversion » (Cadres MBA Luxe)

Entreprises

BECOME accompagne vos salariés à valoriser leur potentiel et à interagir efficacement au sein de votre organisation.

Quelques réalisations Entreprises

COACHING INDIVIDUEL

  • Prise de fonction d’un Directeur commercial Régional (Industrie pharmaceutique)
  • Leadership et d’accompagnement du changement d’un dirigeant (Education – Ecole d’Ingénieur)

ATELIERS

  • Innovation managériale : Créativité (Génie climatique)
  • Comment développer une performance durable ? (inter entreprises)