Réagir face à l’échec dans une expérience professionnelle.

Failure is success
I never lose, I either win or learn…

Toutes ces jolies citations de Nelson et d’autres qui fleurissent sur Linkedin ou Instagram me laissent parfois de marbre. Car je ne les relie pas à des situations concrètes.

Sur le principe effectivement, savoir tirer les leçons d’un plantage peut vraiment nous aider à réorienter les choses dans la voie du succès. Seulement lorsqu’on est en train de se prendre une gamelle, prendre du recul n’est pas aussi facile que ce que ces citations peuvent nous le laisser croire.

Il arrive que l’on n’en puisse plus dans son job, dans sa boite , avec sa hiérarchie, avec son équipe mais que l’on n’arrive pas à dire STOP. Que l’on préfère perdurer dans l’erreur plutôt que d’arrêter.
Pourquoi ? Parce que ce serait un aveu d’échec.

Et ça, ce serait horrible. Ce serait la honte.

La version où une nonne vous suit avec une clochette en vous hurlant « SHAME! SHAME! SHAME ! » (c’est moi, ou vous avez trop regardé Game Of Thrones ? )

Une de mes clientes il y a quelques semaines  était dans la situation de ne plus en pouvoir dans son job. Cela durait depuis plusieurs mois, presque 2 ans. Mais elle s’accrochait, elle pensait réussir à gérer.

Ce moment juste avant la rupture, je l’ai plusieurs fois détecté chez mes clients ou dans mes rencontres. Tous les voyants sont au rouge, après le mental qui donne des signes récurrents de « j’en peux plus », le physique prend le relais et appelle d’urgence à faire une pause : insomnies, vertiges, envies de pleurer ou pleurs fréquents, douleurs récurrentes sans cause identifiée etc.

Oui mais.

Oui mais , je vais tenir

Oui mais, je ne vais quand même pas laisser tomber.

Oui mais, je m’arrêterai après avoir géré ça, ça et ça. C’est trop important !

Oui mais, je ne peux pas laisser mon équipe dans la merde.

Oui mais, je ne vais les planter comme ça, qu’est ce qu’ils vont dire de moi ?

Oui mais, je ne veux pas qu’ils aient une mauvaise image de moi

T​outes ces mauvaises bonnes raisons qui viennent toucher notre capacité à accepter notre vulnérabilité, à accepter d’être faillible, à accepter nos erreurs, à accepter l’échec

Failure is success !

Oui en théorie peut-être, mais plutôt pour les autres, vous êtes gentil… Et c’est normal ! Quand vous avez grandi dans une conception de vous même en tant que personne forte, qui fait face, qui serre les dents quoi qu’il arrive, il n’est pas évident de se comporter différemment.

​Dans un monde idéal, ce serait mieux de savoir s’arrêter avant que les signes physiques nous alertent. Mais à défaut, cela a le mérite d’être efficace ! Ma cliente a réussi à aller voir un médecin qui l’a arrêtée. Elle a réussi à dire STOP avant qu’un matin elle ne puisse plus se lever pourtant, cela lui a énormément coûté. Et déjà, elle avait fait une démarche en démarrant cet accompagnement et en acceptant de se faire aider face à cette situation compliquée.

​Pour réagir face à une situation où vous ressentez un sentiment d’échec professionnel, peut importe qu’il soit réel ou dû à votre exigence très élevée de votre performance, vous pouvez :

  • identifier toutes les « tentatives de solution » que vous avez déjà mises en œuvre. Ont elles fonctionné ou certaines ont elle participé à faire perdurer le problème ?
  • vous interroger sur ce sur quoi vous avez la capacité d’agir versus des éléments qui ne dépendent pas de vous
  • regarder ce qui vous fait peur dans cet échec supposé
  • imaginer différentes réactions possible pour dépasser ce moment
  • vous faire aider de personnes bienveillantes et à l’écoute

Et en amont, pour sortir de cette difficulté à montrer vos faiblesses, vous pouvez vous entrainer à partager vos émotions ou encore à demander de l’aide autour de vous.

​Et peut-être qu’un jour vous penserez sincèrement que l’échec est ok et fait partie de la réussite ? Ou comme le dit Brené Brown, vous vous répèterez : « I am enough… »​

***********************************

Et vous, c’était quoi votre dernier échec ?
Comment l’avez vous géré ?En avez vous tiré des enseignements ?


Laisser un commentaire

Particuliers

BECOME vous permet de comprendre vos forces et savoir vous mettre en avant pour changer de poste avec succès.

Quelques réalisations Particuliers

INDIVIDUEL

  • Coaching d’évolution professionnelle d’un DRH (Tourisme)
  • Coaching de performance durable d’un Directeur marketing stratégique (Grande distribution)

BILAN COLLECTIF

  • Atelier « Valoriser ses compétences dans le cadre d’une reconversion » (Cadres MBA Luxe)

Entreprises

BECOME accompagne vos salariés à valoriser leur potentiel et à interagir efficacement au sein de votre organisation.

Quelques réalisations Entreprises

COACHING INDIVIDUEL

  • Prise de fonction d’un Directeur commercial Régional (Industrie pharmaceutique)
  • Leadership et d’accompagnement du changement d’un dirigeant (Education – Ecole d’Ingénieur)

ATELIERS

  • Innovation managériale : Créativité (Génie climatique)
  • Comment développer une performance durable ? (inter entreprises)