Se dévoiler

Mon précédent article était une déclaration d’amour à l’introversion et me voilà, peu de temps après, à vous parler d’oser se dévoiler.

Cela peut paraître ambivalent à première vue mais au contraire, l’idée est pour moi de trouver comment réussir à plus me montrer sans me sentir mal compte tenu de mon penchant pour la discrétion.

Mais avant de savoir comment réussir cet exploit, peut-être devrais-je commencer par vous expliquer pourquoi diable je souhaiterais me mettre toute seule dans cette galère !

« Pour vivre heureux, vivons cachés … »

J’ai découvert que cette citation provenait d’un certain Jean-Pierre Florian ayant vécu à la fin du XVIIIème siècle. A l’époque, ce monsieur à perruque, aurait écrit précisément :

 » Il en coûte trop cher pour briller dans le monde, combien je vais aimer ma retraite profonde ! Pour vivre heureux vivons cachés. »

En clair, Monsieur Florian n’aurait pas cherché les likes sur FB ou IG, pas plus qu’il n’aurait posté de photos de lui avec ses potes du cercle littéraire de la Contesse trucmuche sur LinkedIn, espérant quelques commentaires élogieux.

Et dans l’idée, je suis plutôt en phase avec ce cher JP. M’exposer, ce n’est pas mon truc. Et jusqu’ici tout se passait bien ainsi. Quand je faisais quelque chose, j’en parlais à très peu de personnes. J’ai bien fait exprès de créer un cabinet derrière lequel je pouvais me cacher, sur les réseaux, je parle au nom de BECOME coaching et nom de Clémence, comme cela pas de risque.

Et depuis que je suis devenue indépendante, j’ai mainte fois entendu : « il faut absolument poster régulièrement sur les réseaux sociaux, être hyper présente si tu veux développer ton business. » J’ai dit merci et j’ai passé mon chemin. M’exposer à tort et à travers sur les réseaux : très peu pour moi.

Mais se dévoiler, cela ne veut pas forcément dire, montrer des photos de son quotidien ou encore, parler de soi en permanence. Cela signifie pour moi, être visible et me montrer de manière authentique.

Aujourd’hui, je ne me montre pas. En revanche, je like, je follow, je découvre des personnes, des marques, des idées. J’ai échangé voire rencontré de super personnes ainsi.

Et puis le cheminement s’est fait peu à peu. Dans un échange avec une autre entrepreneure, elle m’a dit : « on a envie de savoir qui il y a derrière ta marque, tu devrais plus parler de toi ». Première réaction intérieure : « ouh je m’en sens incapable » suivi de « et puis, en plus, c’est prétentieux! ». Mais j’ai continué à y réfléchir de temps à autre.

Par la suite, j’ai réalisé que les rencontres faites via Instagram ou d’autres réseaux, c’est parce que j’ai eu accès à la personne. Non pas à son jardin secret mais à ce qu’elle voulait partager d’elle. J’ai l’impression d’un peu les connaître, de comprendre une partie de leur fonctionnement. Et je me suis dit que c’était clairement un plus, un gain de temps et l’accès à leurs messages plus facilement

Le dernier caillou sur la route de ma réflexion, cela a été ce blog où il y a quelques temps j’ai commencé à ressentir une certaine lassitude. Je n’avais plus de régularité et je procrastinais à fond. Je ne l’alimentais plus que très rarement.

Or ma newsletter propose toujours un sujet avec 3 pistes de réflexion dont un article de mon blog. J’ai d’ailleurs créé cette newsletter « Métro, boulot, Psycho… » pour faire connaître mon blog. Et la situation s’est inversée : je me suis retrouvée à devoir écrire de nouveaux articles pour continuer à alimenter ma newsletter.

La encore je me suis souvenue d’un retour d’une amie entrepreneuse qui m’avait dit, « on sent pour certains articles que tu te brides un peu, finalement c’est ceux où tu te lâches plus qui font le plus écho pour moi »

Et je le voyais dans les feedbacks, j’en avais plus et des positifs quand je m’autorisais à parler de choses qui me touchent et sans volonté de pondre l’article parfait, d’être super pertinente.

Finalement, je me suis donc retrouvée à me dire que je me sentais mieux quand je dépassais mes peurs, quand j’écrivais avec mes tripes (même si je doutais au moment d’appuyer sur envoyer ) et que le fait de partager des choses sur moi pourra peut être aider des personnes qui voudraient travailler avec moi, à franchir le pas.

Révéler son potentiel

C’est la baseline de BECOME. Quand j’ai réfléchi au nom que je voulais donner à mon cabinet, BECOME m’est apparu comme l’idée de permettre à la personne d’être pleinement en phase avec elle-même. J’avais cette image d’enlever le voile qui recouvrait le potentiel d’une personne et l’empêchait de s’exprimer.

Me révéler moi-même, me montrer telle que je suis est donc assez logique si je veux demander aux personnes que j’accompagne d’oser être elle-même, d’oser être visible, d’oser être brillante.

Et bien, je le reconnais, c’est bien plus facile pour les autres ! 🙂

Mais pour moi comme pour mes clients, il ne s’agit pas de se sentir écartelé en faisant cela, pour continuer sur cette analogie, cela doit juste être l’équivalent d’un stretching : ça tire un peu mais c’est accessible. Pas un supplice.

En gros j’essaie de reconnaître quand la peur s’invite, si il y a une once d’envie derrière et dans ce cas de la dépasser, de me pousser dans l’arène.

Pour le moment, ces articles de blog où je me dévoile c’est du stretching light. En revanche la vidéo c’est encore très compliqué.
Entre les deux, je commence à accepter ma voix et je suis sur un projet de podcast

Et finalement, je crois qu’en me dévoilant, il s’agit moins de lutter contre ma timidité mais de dépasser ma crainte de la honte et donc, encore le perfectionnisme qui sommeille encore en moi.

Alors, si vous voulez en savoir plus, stay tuned, il se pourrait que je vous parle un peu de moi prochainement 🙂

***************************************

Et vous, c’est quoi votre plus grand effort pour vous dévoiler ? Quelle peur aimeriez-vous dépasser ?

Laisser un commentaire

Particuliers

BECOME vous permet de comprendre vos forces et savoir vous mettre en avant pour changer de poste avec succès.

Quelques réalisations Particuliers

INDIVIDUEL

  • Coaching d’évolution professionnelle d’un DRH (Tourisme)
  • Coaching de performance durable d’un Directeur marketing stratégique (Grande distribution)

BILAN COLLECTIF

  • Atelier « Valoriser ses compétences dans le cadre d’une reconversion » (Cadres MBA Luxe)

Entreprises

BECOME accompagne vos salariés à valoriser leur potentiel et à interagir efficacement au sein de votre organisation.

Quelques réalisations Entreprises

COACHING INDIVIDUEL

  • Prise de fonction d’un Directeur commercial Régional (Industrie pharmaceutique)
  • Leadership et d’accompagnement du changement d’un dirigeant (Education – Ecole d’Ingénieur)

ATELIERS

  • Innovation managériale : Créativité (Génie climatique)
  • Comment développer une performance durable ? (inter entreprises)