Tenir ses résolutions de l’année. Juste une illusion…?

« Comme une bulle de savon
Qui s’approche de toi
Que tu touches du doigt
Puis qui s’en va, qui n’est plus là
… »

Et paf, vos bonnes résolutions, à peine prises, déjà oubliées ou un lointain souvenir. Alors peut-être ressentez-vous cet énervement contre vous-même poindre : je ne vais pas jusqu’au bout des choses ?

SOIT MASOCHISTES SOIT FAINEANT ?

Et peut-être que cela fait revivre d’ailleurs de vieilles rengaines parentales : « tu ne finis rien ! Il faut que tu apprennes le goût de l’effort».
Bon, on ne va pas aller s’allonger sur le divan tout de suite , on est que le 11 janvier après tout.

En revanche revenons 2 minutes sur cet oxymore qu ‘est « le goût de l’effort ».
Quand on n’est pas profondément masochiste, on fait comment ?
Je dirais plutôt ok pour apprendre le goût d’essayer et de se planter. Mais le goût que ce soit compliqué et dur exprès ne me semble pas un but à poursuivre activement.
Pourtant je connais de nombreuses personnes pour qui l’effort et la sueur sont un bon indicateur de la valeur de leur activité.

J’en ai bavé mais vraiment ça en valait le coup.
– Ah bon, mais c’était limite du harcèlement non ?
– Ah, un peu c’est vrai…
– Et tu ne dormais plus, t’étais au bout du rouleau, on ne te reconnaissais plus !
– Oh t’exagères mais c’est vrai que c’était pas toujours évident…

Pour moi, c’est un critère sportif , à la rigueur, mais jamais professionnel. Je ne dis pas que tout est toujours d’une facilité déconcertante dans mon job et que rien ne nécessite de me contraindre mais, ce n’est pas la base.

Mais revenons aux résolutions. J’ai 2 constats me concernant :

1) j’ai le sentiment de papillonner, de démarrer plein de choses d’avoir différentes idées et de ne pas aller au bout, de ne jamais terminer ce que je commence

et

2) je commence de nouvelles habitudes mais aucune ne passe le cap de quelques jours/ semaines

La version verre à moitié plein de l’analyse de ces comportements donnerait quelque chose comme :

« Touche à tout, cette personne a un don pour se documenter efficacement sur différents sujets. Curieuse, elle se connait suffisamment pour se détacher des règles lorsque cela s’avère nécessaire à la poursuite de ses objectifs. Elle a suffisamment de recul sur elle pour ne pas s’enfermer dans des cadre trop contraignants qui la bloquent dans son développement. »

Alors merci la psychologie positive pour ce retour rassurant et motivant. Il est vrai que je peux aussi lire ce défaut comme une force potentielle.

Je dois cependant avouer que cette tendance de toucher à tout et de rarement terminer quelques choses ne peut être érigée comme une excellente habitude.
En effet, cette absence de point final à un projet ou de durabilité de mes nouvelles décisions a le don de m’apporter frustration parfois, culpabilité d’autres fois et globalement une mauvaise image de moi ou un sentiment d’insatisfaction.

DES RÉSOLUTIONS SUR-MESURE

En y réfléchissant, finalement, existe t-il des habitudes que j’ai gardées dans la durée ?
Assez peu je crois. C’est aussi normal d’évoluer après tout.
Quelques unes ont tout de même réussi à passer la barrière du temps et font partie de mon quotidien :

  • La plus récente est d’écrire quotidiennement inspiré du livre de Julia Cameron : les 3 pages d’écriture du matin dans son ouvrage « Libérez votre créativité. »
    Je le fais depuis plusieurs mois, depuis la rentrée de septembre. J’écrivais déjà très régulièrement mais de manière moins poussée et moins systématique.
  • Une autre habitude : prendre un temps par semaine pour une activité physique
  • Lire le soir quelques pages avant de m’endormir.
  • Diminuer les réseaux sociaux (j’ai enlevé mon app Facebook de mon tel, très efficace)
  • 2 pauses café un minimum sacralisées dans la journée, où que je sois, quoi que je fasse

Tous ces détails assez triviaux contribuent finalement à poser un cadre qui s’avère sécurisant.
Toutes ces habitudes, nouvelles ou anciennes, se sont intégrées dans mon quotidien car je me les suis appropriées.

Alors plutôt que de se reprocher inutilement de ne pas tenir ses résolutions, la solution semble plutôt de trouver le moyen de rendre siennes les nouvelles habitudes que l’on souhaite adopter.
Par exemple, en soit l’exercice des pages du matin est contraignant et durait trop longtemps donc cela devenait une angoisse de passer autant de temps sur cette activité. J’ai décidé de ne pas m’imposer un nombre de pages et aussi d’ajouter systématiquement un point sur mon état d’esprit et mon intention pour la journée. Bref je l’ai customisé pour que cette idée qui appartient à quelqu’un d’autre puisse faire du sens pour moi.

Et nous revenons ainsi finalement à l’essence du coaching managérial en comparaison avec une formation de management.
Telle que j’entends ma démarche, le coaching vous amène à identifier vous-même des manières de travailler, des façons de manager qui font du sens pour vous. C’est beaucoup plus fluide que les trucs et astuces avec les acronymes des méthodes révolutionnaires de management oubliées au bout de 2 mois :

  • C’était quoi déjà le C dans ACTE….. ?
  • Le C ? Ah oui, je vois oui… Ah bah non, je sais plus.

***************************

Alors vous décidez de mettre quoi en plus dans votre vie de 2018 ?

 

Pour écouter Jean-Louis nous parler de cette douce illusion :
https://www.youtube.com/watch?v=-UlQunizlFA

Il y a 2 ans, je m’étais déjà penchée sur la question avec une approche un peu différente. Pour retrouver l’article, c’est par ici :
http://become-coaching.fr/blog/ou-sont-passees-vos-bonnes-resolutions

Laisser un commentaire

Particuliers

BECOME vous permet de comprendre vos forces et savoir vous mettre en avant pour changer de poste avec succès.

Quelques réalisations Particuliers

INDIVIDUEL

  • Coaching d’évolution professionnelle d’un DRH (Tourisme)
  • Coaching de performance durable d’un Directeur marketing stratégique (Grande distribution)

BILAN COLLECTIF

  • Atelier « Valoriser ses compétences dans le cadre d’une reconversion » (Cadres MBA Luxe)

Entreprises

BECOME accompagne vos salariés à valoriser leur potentiel et à interagir efficacement au sein de votre organisation.

Quelques réalisations Entreprises

COACHING INDIVIDUEL

  • Prise de fonction d’un Directeur commercial Régional (Industrie pharmaceutique)
  • Leadership et d’accompagnement du changement d’un dirigeant (Education – Ecole d’Ingénieur)

ATELIERS

  • Innovation managériale : Créativité (Génie climatique)
  • Comment développer une performance durable ? (inter entreprises)